La recharge sans fil envahit la place!

Source: Pixabay.com

Il semblerait que la recharge de cellulaires peut maintenant se faire sans avoir à trainer son fil de recharge. Merveilleux!

En effet, la compagnie Starbucks s’est déjà munie de tables de chargement sans fil, permettant aux clients de charger leur cellulaire pendant qu’ils dégustent paisiblement leur café. Les fabricants d’IKEA ont également adopté ce mouvement en intégrant à une nouvelle collection de meubles, des blocs de recharge sans fil. De plus, les nouveaux cellulaires faisant apparition sur le marché sont  maintenant accompagnés d’un bloc de recharge sans fil. Les fabricants de voitures s’y mettent aussi : les compagnies Toyota et Audi proposeront bientôt des voitures dotées de chargeur sans fil. D’ici la fin de l’année, un système permettra aux cellulaires de se charger sans être obligatoirement sur la base : la recharge s’effectuera si les deux éléments sont à une distance de moins de 3 mètres l’un de l’autre.

Selon moi, cette nouvelle technologie fera bien des heureux. Quoi de plus tannant qu’être devant un bon film et devoir se lever pour aller brancher son cellulaire dans la cuisine?

Cette nouvelle apparition dans l’univers de la recharge sera accueillie à bras ouverts tant dans les maisons privées que dans les lieux publics.
Avec les années, qui sait si nous réaliserons la recharge par la pensée ou à l’aide une application particulière sur nos téléphones? Il est maintenant possible de le faire pour démarrer nos voitures.

L’avancement de la technologie n’a pas de limites et est plein de surprises : à suivre…

 

Andréanne Lefebvre

Source:

Site Web Konbini, « En 2016, ces nouvelles technologies devraient changer nos vies », février 2016.

Publicités

Accorder les couleurs sans emmêler ses pinceaux

Source: Pixabay.com

L’accord des couleurs en français et en arts plastiques sont deux niveaux de difficulté bien différents.

L’accord de l’adjectif de couleur doit tenir compte de plusieurs règles selon la catégorie à laquelle il appartient :
un adjectif de couleur simple? ;
un adjectif de couleur composé? ;
un nom employé comme adjectif de couleur? ;
un adjectif dérivant d’une couleur?

Le plus simple à accorder correctement est l’adjectif de couleur simple. Ce dernier, formé d’un seul mot, s’accorde en genre et en nombre avec le nom qui le précède. Par contre, s’il est suivi d’un nom, ni un ni l’autre ne s’accordera.
Ex: des pantalons jaunes.
Ex : des pantalons jaune poussin.

L’adjectif de couleur composé est formé de minimum deux mots et demeure invariable.
Ex : Elle a une jupe gris pâle. (et non, grise pâle)
Ex : Ses yeux sont bleu-vert. (et non, bleus-verts)

Les noms employés comme adjectifs de couleur sont des mots ayant été tirés d’un nom. Ces derniers restent invariables.
Ex : Elle a des yeux noisette.
Ex : Mon père a acheté deux traineaux orange.

Les couleurs tirées d’une autre langue demeurent également invariables.
Ex : Des pantalons kaki.
Ex : Cette fille a les cheveux auburn.

On retrouve certaines exceptions : « rose », « mauve », « fauve », « pourpre », « écarlate », « vermeille » et « incarnat » sont variables et peuvent donc prendre la marque du pluriel.
Ex : J’ai acheté un ensemble d’objets roses.

L’adjectif dérivant d’une couleur, lui, varie en genre et en nombre avec le nom qu’il accompagne.
Ex : Ces feuilles d’automne orangées.
Ex : Quelles belles décorations de Noël dorées!

 

Andréanne Lefebvre

Source : Hélène Dufour, Revu et corrigé : Révision de textes en français, 2e édition, Chenelière Éducation inc., (2009), p. 134-135.