Un animal, c’est pour la vie!

Source: Pixabay.com

Êtes-vous réellement prêts à adopter un animal de compagnie?

L’adoption d’un animal de compagnie implique plusieurs concessions. L’animal qui s’apprête à joindre votre famille vous aimera d’un amour inconditionnel et sera heureux d’être avec vous chaque jour. Bien comprendre toutes les responsabilités qui viennent avec cette adoption peut aider à prendre une décision réfléchie afin d’éviter toute tournure d’abandon qui peut amener de la tristesse autant pour vous que pour l’animal en question.

Chaque année, des centaines de milliers d’animaux sont abandonnés par leur famille pour se retrouver en refuges.

 

Vous trouverez ici 6 questions qu’il est important de mettre sur table avant de prendre la décision d’adopter un animal : 

  1. Êtes-vous prêt à vous engager pendant plusieurs années?
    Un animal de compagnie, c’est pour la vie! Il faut donc envisager que cette vie commune peut durer plus d’une dizaine d’années selon l’animal.
  2.  Souffrez-vous d’allergies?
    Les allergies sont l’une des principales raisons de l’abandon. Il est important de vérifier vos allergies avec l’animal de quelqu’un d’autre avant de prendre cette responsabilité. De plus, avez-vous un conjoint ou des enfants qui sont susceptibles d’être allergiques?
  3. Vivez-vous dans un appartement ou dans une maison?
    Selon le type d’animal que vous choisirez, l’espace peut avoir un impact important sur le bien-être de l’animal. Un chien avec un tempérament actif et qui a un besoin de dépenser beaucoup d’énergie peut être malheureux dans un petit appartement restreint. De plus, les voisins sont plus proches dans un appartement. Il faut prendre en considération que les jappements de « Pitou » peuvent déranger les autres locataires de l’immeuble.
  4. Êtes-vous prêt à assumer tous les frais qu’un animal peut engendrer?Un animal demande des soins qui peuvent parfois être coûteux. Il faut être prêt à la possibilité de devoir assumer ces frais. Il est également possible qu’un jeune animal cause des bris matériels dans votre demeure.
  5. Avez-vous d’autres animaux de compagnie?
    Avant d’adopter un nouvel animal, il est important de vérifier le contact avec les autres animaux que vous possédez déjà. Certains tempéraments peuvent être incompatibles et cela peut causer de l’inconfort autant pour le nouveau venu que pour celui qui habite déjà cette propriété.
  6. Avez-vous du temps à consacrer à votre animal de compagnie?
    Un animal demande du temps. Ce n’est pas un objet que nous pouvons laisser des heures et des heures dans une cage, sans compagnie. Il faut être prêt à aller dehors avec lui, jouer avec lui, lui donner de l’attention et de l’amour.

J’espère que les points discutés plus haut vous aideront à prendre une décision éclairée face à l’adoption d’un animal. J’espère aussi que vous saurez faire face aux petits problèmes susceptibles de se présenter en tenant compte que l’abandon n’est pas une option!

Andréanne Lefebvre

Source :

Site Web de la SPCA, « 12 questions à se poser avant d’adopter », 2015.

Publicités

Les paronymes

Source: Pixabay.com

Savez-vous ce qu’est un paronyme?

Un paronyme est un mot ayant une orthographe et une prononciation orale semblables à celles d’un autre mot. Malgré leur similitude, les deux mots ont par contre des sens bien différents. Il est facile de confondre ces deux mots si l’on ne porte pas une attention particulière, puisqu’il s’agit parfois d’une seule lettre différente.

Voici quelques exemples de paronymes faciles à confondre :

  • Effraction/Infraction
  • Une effraction est l’action commise : Forcer une porte ou une serrure, briser une fenêtre.
  • Ex : Les voleurs ont réussi à entrer dans la maison par effraction.
  • Une infraction consiste à ne pas respecter une loi, violation d’un engagement.
  • Ex : Conduire en état d’ébriété est une infraction au Code criminel.
  • Adhérence/Adhésion
  • L’adhérence décrit un objet ayant la capacité de se tenir/se coller fortement à un autre objet.
  • Ex : L’aimant adhère au frigo.
  • L’adhésion peut définir une inscription à un groupe quelconque, mais également de « donner son accord ».
  • Ex : Les responsables du projet doivent donner leur adhésion avant le début des travaux.
  • Accident/Incident
  • Un accident désigne un évènement imprévu, bien souvent malheureux ou fâcheux. Un accident arrive soudainement et entraîne généralement des dommages matériels ou corporels.
  • Ex : Son fils a eu un accident de vélo en se rendant à l’école.
  • Un incident est un évènement qui vient perturber une action. Il peut également entraîner différentes conséquences, mais celles-ci resteront généralement moins graves que celles d’un accident.
  • Ex : Un incident imprévu nous force à reporter la réunion d’équipe.
  • Allocution/Allocation
  • Une allocution est en fait un discours, un procès-verbal, une affirmation prononcés en public.
  • Ex : Pour remercier son personnel, la directrice générale a prononcé une allocution chaleureuse et sympathique.
  • Une allocation est un montant d’argent versé par le gouvernement.
  • Ex : La mère de Thomas reçoit des allocations familiales chaque mois.
  • Venimeux/Vénéneux
  • Venimeux réfère au venin provenant d’un animal ayant la capacité de causer des dommages importants, voire mortels.
  • Ex : Un serpent venimeux.
  • Vénéneux/Vénéneuse réfère au venin provenant d’une plante ayant la capacité de causer des dommages importants, voir mortels.
  • Ex : Attention en la manipulant, cette plante est vénéneuse.

En espérant que ces distinctions vous aideront à choisir le mot approprié à vos propos !

 

Andréanne Lefebvre

Sources :

Site Web de la Banque de dépannage linguistique, « Qu’est-ce qu’un paronyme? », novembre 2016.

Site Web Français facile, « Paronymes ».

Éternelle insatisfaction

Source : Pixabay.com
Source : Pixabay.com

J’ai toujours eu du mal à vivre dans le moment présent. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai vécu dans l’attente, le goût de vivre autre chose de plus grand, de plus fort. Et la déception lorsque cela se produisait enfin. Tout est toujours plus beau dans mes rêves.

J’ai d’abord eu hâte d’obtenir mon indépendance, de tomber en amour, puis de ne plus être en amour. J’ai désiré, puis voulu cesser de désirer. J’ai idéalisé des projets d’études, de carrière, de maternité, en pensant toujours être sur le point d’atteindre ce mystérieux état d’accomplissement qui survient lorsqu’on se sait là où on doit être, et avec qui on doit être.

C’est une vie qu’on imagine, qu’on attend, mais qu’on ne vit vraiment jamais. Le plus frustrant dans cette façon d’être, c’est que son absurdité m’est bien évidente, mais que cela ne m’empêche pas de continuer à ressentir les choses ainsi.

Une vie à attendre le grand frisson. Le voir au loin, le toucher du bout des doigts, puis le perdre.

Mélissa Boissé